Si vous en êtes arrivés là, c’est que vous venez de passer un cap dans le processus de recrutement, et ce n’est pas rien. Aujourd’hui, vous avez un entretien de programmé. Vous appréhendez, vous ne savez pas comment vous y préparer ? Ne vous inquiétez plus, voici 10 conseils pour préparer son entretien et le réussir : 

1. Se renseigner sur l’entretien et le poste

Une partie essentielle car vous ne pouvez-vous rendre à un entretien sans vous être renseigné ! Que faut-il savoir ? Le maximum d’informations sur l’emploi visé et sur l’entreprise (valeurs de la société, les clients principaux, les activités, la culture et les ambitions, les avis des clients, le retour des employés). Comment ? Tout est sur Internet. Commencez par le site de l’entreprise, les réseaux professionnels, les forums, faites un tour dans les actualités pour voir si on parle de la société. Recherchez également les employés ayant le même poste que celui proposé et n’hésitez pas à entrer en contact avec eux pour en savoir plus sur leurs missions.

2. Se renseigner sur votre interlocuteur

Le recruteur en sait déjà pas mal sur vous, ne vous gênez pas pour en savoir également sur lui. Depuis combien de temps est-il dans l’entreprise ? Que faisait-il avant ? Quels sont ses centres d’intérêts ? Vous trouverez toutes ces informations sur ses profils réseaux sociaux et professionnels. N’hésitez pas à faire un lien avec sa personnalité durant l’entretien.

3. Préparer les questions de l’entretien

Certaines questions reviennent en entretien de recrutement, peu importe le domaine<s/trong>. Par exemple « Présentez-vous », « Quels sont vos défauts et vos qualités? », « Comment envisagez-vous ce poste ? ». Le but est de préparer votre réponse, pour être sûr de ne rien oublier et d’être cohérent dans vos réponses. Mais attention à ne pas « réciter » ce que vous avez appris, vous risquez d’être moins naturel et de tenter le recruteur à vous poser des questions « pièges ».

Il est vivement conseillé également de préparer vos propres questions sur le poste, l’entreprise, le procédé de recrutement, etc… Cela plaît au recruteur et vous montrez votre investissement dans l’entretien.

4. Repérer le lieu de l’entreprise

La plupart des entretiens se déroulent dans les locaux de l’entreprise mais parfois, pour quelconques raisons, celui-ci peut s’effectuer ailleurs. Nous le savons, l’entretien est l’une des situations les plus stressantes, alors enlevez-vous un poids en repérant à l’avance le lieu de ce dernier. Comment s’y rendre ? Le temps de trajet estimé ? Si possibilité d’embouteillages, prévoir un « plan B ». L’idéal est de mettre toutes les chances de votre côté, une chose en moins à se soucier.

5. Soigner son apparence

Pour cette étape, il n’y a pas vraiment de tenue recommandée, ce que l’on peut vous conseiller est de privilégier une tenue sobre, classique, et faire attention à ce qu’elle ne soit pas froissée ! Pour les femmes, le maquillage est important mais attention à ne pas trop en faire, un maquillage « nude » est préconisé.

6. Préparer les mises en situation

Le but d’un entretien est de se vendre, vous allez donc montrer vos motivations, mais surtout mettre en avant vos compétences. Et, si votre futur manager ou directeur est présent, il n’hésitera pas à vous mettre en situation. Conversations bilingues, questions théoriques etc… Préparez-vous à tout, il est possible que l’entretien passe à l’anglais. Conseil ? Répétez !

7. Mettre en avant ses points forts, entrer dans le story telling !

Ne pas hésiter à se mettre en avant, l’objectif est de montrer au recruteur que vous êtes fait pour ce poste, mais sans non plus mentir ou exagérer. Il est conseillé d’appuyer vos arguments par des exemples concrets et précis de vos expériences professionnelles. Appuyez-vous sur des expériences vécues dans vos précédents postes et tirez-en des conclusions.

Selon les postes, n’hésitez-pas à vous présenter avec un portfolio afin de montrer vos réalisations si nécessaire.

8. Soyez ponctuel, naturel et soignez votre entrée

Afin de montrer votre motivation et surtout pour ne pas faire attendre le recruteur, prévoyez d’être à l’heure ou même à l’avance ! Le recruteur appréciera toujours une personne ponctuelle et souriante ! Cela vous permettra également d’être dans les meilleures conditions.

Inutile de jouer les acteurs, le recruteur le remarquera assez rapidement. Détendez-vous et soyez naturel. Pas de jeu de rôle, juste vous qui discutez avec une personne (on sait que cela ne sera pas facile, mais faites au mieux) ! Attention aux fautes éliminatoires dans les 30 premières secondes. On soigne son entrée, on essaie de détendre l’atmosphère en commençant à discuter de tout et de rien (sur les locaux, le temps, son bureau, etc…) Cela vous permet de vous détendre et de vous mettre à l’aise.

9. Soyez positif, tournez-vous vers l’avenir

La chose à ne jamais faire en entretien, c’est dire du mal de votre ancienne entreprise ou anciens collègues. D’une part cela montre votre état d’esprit du moment et d’autre part si vous parlez mal de votre ancienne entreprise, le recruteur se dira qu’un jour ou l’autre, vous ferez de même avec son entreprise.

On explique les choses en utilisant des arguments professionnels et en mettant en avant son choix de carrière.

10. post-entretien

A la fin de l’entretien, si le recruteur ne l’a pas fait, demandez-lui quelles seront les suites ? Un second entretien ? Une réponse sous combien de temps ? N’hésitez-pas à lui demander son ressenti à « chaud » sur votre profil.

Une fois le délai de réponse passé, relancez votre interlocuteur jusqu’à l’obtention d’une réponse (commencez par un appel téléphonique, puis mail, puis appel téléphonique, etc..).

Quoi qu’il arrive, si vous persévérez, il finira pas vous donner une réponse. En cas de refus, n’hésitez pas à recontacter le recruteur afin qu’il vous explique la raison de cette décision. Cela vous permettra de rebondir et d’être mieux préparé pour le prochain entretien !

Le petit plus :

Faut-il parler salaire au premier entretien ? C’est un sujet qui est souvent délicat à aborder. En effet, si le recruteur ne mentionne pas le sujet lors du premier entretien, ne le faites pas. Vous finirez bien par en parler avec lui. Un recruteur préférera que vous lui posiez des questions sur les perspectives, les ambitions de l’entreprise, etc…  Plutôt que sur la rémunération, les avantages, les congés

Les cartes sont désormais entre vos mains, prenez une grande inspiration et bon courage de toute l’équipe Mon CV Vidéo !